Faites l'armée, pas la guerre !



Les slogans libertaires de Mai 68 ont du plomb dans l’aile. Les injonctions laxistes et utopiques (« Il est interdit d’interdire », « Faites l’amour, pas la guerre » …) ont cédé la place à des demandes d’autorité et à des attentes bien plus pragmatiques. La jeunesse d’aujourd’hui – et c’est une prof qui enseigne en banlieue qui le dit ! – a besoin de se sentir dirigée, soutenue et motivée. Pas étonnant dès lors que les jeunes se sentent attirés par la chose militaire, engouement qui coïncide avec les attentats islamistes perpétrés sur notre sol ces dernières années.

Lire la suite sur Décodeurs 360

Il y a fort à parier que le prochain président de la République soit… une femme !

 
 
Ce jeudi est la journée internationale de la femme. L’occasion de faire la lumière sur l’ascension des représentantes de la gent féminine à des postes clé dans l’économie, la culture, les médias ou bien encore la politique. Mais à quand l’accession d’une femme à l’Élysée ? Petit exercice de politique- fiction…
 
Mai 2017 : l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République à l'âge de 39 ans a constitué une véritable révolution générationnelle dans notre pays habitué à élire à sa tête des hommes plus âgés, la moyenne d'âge des locataires de l'Élysée élus pour un premier mandat étant avant lui d'un peu plus de cinquante-huit ans.
Mai 2022 : et si c'était une femme qui était élue à la présidence de la République ?

Lire la suite sur Les Echos

"Un service militaire ... qui n'a plus rien de militaire !"



 Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, le service militaire obligatoire d’un mois devrait être réduit à... une semaine. Peut-on encore, dans ces conditions, parler de service militaire ? 

L'idée d'instaurer un service militaire obligatoire et universel d'un mois a sans doute séduit plus d'un électeur lors de la dernière campagne présidentielle. Et pour cause : dans un contexte d'insécurité croissante, lié en grande partie à la multiplication des attentats sur notre territoire, jamais l'armée n'avait suscité autant d'adhésions auprès de nos compatriotes. 

Lire la suite sur Les Echos